Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Zlata Filipovic est née à Sarajevo en décembre 1980. Elle est fille unique. Ses parents, natifs eux aussi de Sarajevo, sont musulmans, mais il y a dans la famille des ancêtres croates et serbes. Elle est la meilleure élève de sa classe, et a appris à lire lorsqu'elle avait trois ans. Ses grands-parents lui ont donné le goût des lettres. Avant la guerre, Zlata voulait devenir journaliste dans un magazine féminin. Aujourd'hui, elle aimerait se spécialiser dans un journal "plus sérieux".

Zlata Filipovic est une jeune fille de onze ans qui vit à Sarajevo dans un appartement avec ces parents. Elle adore lire et commence un journal intime qui deviendra par la suite, un récit qui fera le tour du monde comme celui d’Anne Franck, qu’elle admire, pour les même raisons, la guerre.
Dans son journal qu’elle a appelé Mimmy, elle nous fait part de tous ce qu’elle ressent, pense, imagine, …
Malheureusement peu de temps après avoir commencé son journal, la guerre éclate à Sarajevo et va donc devenir une source très précieuse de petits récits de la vie quotidienne.
Elle n’a que 11 ans mais déjà un talent dans sa façon de parler et de traiter certains sujet. C’est impressionnant !!!
On découvre sa vie, où elle dort, la cave de ses voisins qui est plus sûre que la leur, les vols, les snipers qui tirent sur tout ce qui bouge et tombe comme des lapins, le manque de tout, eau, électricité, gaz, nourriture, toutes les choses importantes de la vie courante, sans oublier les vols qui après permettent à certains de revendre mais au prix fort !!!
L’HORREUR !!!


J’ai beaucoup apprécié ce livre car il retrace une période dont je ne me souviens pas, et il me touche d’autant plus que j’ai le même âge à peut près que Zlata. Mais moi la guerre de Bosnie je l’ai vu qu’à la télé. Elle est très réaliste pour son âge et fait preuve de beaucoup de courage, je dis chapeau !!!
J’ai beaucoup d’admiration pour tous ces gens.
J’ai vraiment aimé le livre mais j’ai été quelque peu déçue par la fin, car le livre a été publié comme le dis à la fin Zlata en France, donc il nous manque la fin de son histoire, la fin de la guerre, si elle s’en est sortie, ces parents, grands-parents … s’ils sont partis après de Sarjevo, si les gens qui sont partis sont revenus par la suite … et enfin ce qu’elle est devenue Zlata ???
Toutes ces questions ont ce les posent à la fin.
C’est un peu dommage et décevant, mais bon.

Je sais par quelques recherches sur le net qu'elle est journaliste si je ne me trompe pas et qu'elle a collaboré avec une française, Mélanie Challenger, celle qui je crois à publier son journal, sans certitude. Elles ont publiées des récits de plusieurs enfants pris dans les guerres comme Zlata et en ont fait un livre de plus de 450 pages. Il s'appelle "Paroles d'enfants dans la guerre : Journaux intimes d'enfants et de jeunes gens 1914-2004".
Elle est donc vivante et à réussit à s'en sortir, ça fait plaisir.

Note: 9/10.

Tag(s) : #Auteurs F ...

Partager cet article

Repost 0