Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Charlotte Valandrey : à mes amours !

A la une • Le 27/11/2008 par Julia Baudin
France 3
diffusé le 27/11/2008 sur Fr3 à 20h55 !!!
Charlotte Valandrey : à mes amours ! 

France 3 diffuse l'adaptation romancée de «L'Amour dans le sang» (Le Cherche Midi), l'autobiographie de Charlotte Valandrey parue il y a trois ans. L'héroïne de «Rouge baiser» et des «Cordier» revient sur sa vie, sa maladie, son livre et le téléfilm.

Avez-vous vu «L'Amour dans le sang» ?
Charlotte Valandrey : J'ai pleuré. Il y a beaucoup de moi dans ce téléfilm, de mes 16 ans à mes 30 ans. Mes parents, mon premier rôle, mes premières amours et, bien sûr, le choc de la séropositivité à 18 ans, la mort de ma mère à 28 ans, la greffe du coeur à 35... C'est peut-être beaucoup pour un seul homme, mais je n'ai jamais cessé de lutter.

Êtes-vous intervenue dans le projet de fiction ?
Je n'ai pas voulu m'en mêler. Je savais que le producteur Dominique Besnehard - mon ex-agent et ami - serait attentif.

Pas même dans le choix du casting, celui de votre cousine ?
Aurore est ma cousine au deuxième degré. Elle était en troisième année de conservatoire. Dans la mesure où elle me ressemble, elle avait une belle chance de décrocher son premier grand rôle. Et puis elle a fait les meilleurs essais.

Qu'attendez-vous de ce téléfilm ?
Autre chose que la claque que j'ai reçue après la sortie du livre. Il y a eu une absence totale de réaction de la part de la profession. Je m'attendais au moins à quelques messages, des «Ah, si on avait su...». Mais rien. Toutefois, je pense que, si les gens l'avaient appris à l'époque, je n'aurais plus du tout travaillé. Le sida, à la fin des années 80, était synonyme de maigreur, de faiblesse, d'infection... Or je n'ai jamais été malade. Entre «Rouge baiser» et «Les Cordier», je n'ai jamais cessé de travailler.

«Les Cordier», est-ce un bon souvenir ?
C'était une continuité. C'était, dans mes malheurs, une belle façon d'être là, comme d'avoir bien réagi à la trithérapie, d'avoir reçu un coeur tout neuf, d'avoir une petite fille et des amoureux.

 

Beaucoup d'amoureux ?
Au fond, c'est le vrai sujet du livre... et du film. Maintenant, je veux continuer d'aimer et passer à autre chose.

 

 

Partager cet article

Repost 0