Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

      http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/8/7/6/9782253148678.jpg

      Jean-Louis Fournier, écrit une autobiographie sur son enfance et les déboires de son père, médecin. Dans ce livre de 150 pages, il nous fait part des journées de son enfance, avec ses frères et soeurs, sa mère et surtout son père.

C'est l'histoire d'un papa singulier, racontée par son fils sur le mode de la simplicité et de la naïveté. Un papa qui est docteur dans une ville de province, qui soigne des gens qui ne le payent pas mais lui offrent toujours à boire ; un papa qui finit ses journées fatigué et saoul, plus porté sur la bouteille que sur l'ordonnance ; un papa qui se cache derrière le piano de son cabinet, blagueur insupportable, à la fois je-m'en-foutisteet irresponsable, distrait, oubliant sa voiture dans un champ de betteraves ; un papa colérique qui menace de tuer la maman, "pas méchant, seulement un peu fou quand il avait beaucoup bu. Il a jamais tué personne, mon papa, il se vantait". Voilà un récit vif et amusant, cruel, tout en délicatesse et sensibilité, qui avance en bonds et rebonds, au fil des souvenirs toujours plus précis, plus implacables sur le père, sublime figure tragi-comique. A la manière de

Je me souviens 

de Georges Pérec, Jean-Louis Fournier raconte un père qui ne manque pas d'amour, qui se cherche longtemps, avant de se retirer, désabusé et désoeuvré, au coeur d'une famille pas comme les autres, où tout est drôle à force de noirceur, de drames sans cesse répétés, de gaucheries et de maladresses. --Céline Darner

J'ai vite lu ce petit livre de 150 pages, l'auteur Jean-Louis Fournier que j'ai déjà lu, Où on va, papa?, nous parle de son père et son penchant pour l'alcool. Son père est alcoolique et lorsqu'il a bu, il devient soit drôle mais très lourd ou alors il est méchant et triste. Jean-Louis et ses frères et soeurs, mais aussi sa mère et grand-mère doivent subir ses sauts d'humeurs dû à l'alcool tous les jours. Son père est médecin et pour faire payer ses consultations si les patients ne sont pas bien riches, ils lui servent un coup ou deux en échange. Le père de Jean-Louis ne refuse jamais un petit verre, une fois la journée finie il passe toujours au bar qui se trouve au coin de la rue et la fin de journée peu durée longtemps.

Jean-Louis Fournier, nous donne son point de vue d'enfant dans ce livre et ses sentiments face à ce père absent, triste et méchant lorsqu'il a trop bu. Le livre est bien écrit de façon simple, se lit très vite en 1 à 2 heures selon le lecteur. Je n'ai pas vraiment accroché sur le thème de ce livre, j'ai largement préféré Où on va, papa?, là je n'ai pas été conquise. Je n'ai pas resentie de pitié, de compassion, non pas d'émotions particulières. Sinon je dois reconnaître que j'ai apprécié la façon qu'à Jean-Louis Fournier de tourner les situations de façon qu'elles deviennent drôles où du moins qu'il raconte un détail ou anecdotes. Ça j'ai apprécié.

Si je dois recommander un livre de cet auteur, je conseillerais plutôt Où on va, papa?.

Note: 5/10

Tag(s) : #Auteurs F ...

Partager cet article

Repost 0