Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

      

La Belle au Bois Dormant, célèbre conte pour enfants de Charles Perrault datant de 1697 et dont l'adaptation cinématographique la plus célèbre est celle de Disney®. 

Le Roi et la Reine n'arrivent pas à avoir d'enfants puis un jour, la Reine qui a grossit, accouche d'une petite fille. A l'occasion du baptême de la petite princesse, ils organisent une somptueuse fête avec beaucoup d'invités, la famille mais aussi les fées marraines de cet enfant. A cette occasion, chacune des sept fées marraines donnera à la princesse un don, la beauté, la gentillesse, le chant magnifique, ... .

Mais par mégarde ils en avaient oublié une, qui le jour venu de cette fête se présenta. Très déçue de cet oubli, elle décida pour se venger que lorsque son tour arrivera pour donner un don à la princesse, elle lui lance alors un charme mortel.  La vieille fée marraine venait de charmer la princesse en disant : "La princesse se piquera le doigt sur un fuseau et en mourra". Stupeur dans l'assemblée !!! Par chance, une des fée s'était cachée dans un rideau et a pu atténuer ce sort sans pouvoir le contrer car la vieille fée est plus puissante, le charme était alors que lorsque la princesse se piquerait avec le fuseau, elle tombera dans un profond sommeil qui durera cent ans, au bout desquels le fils d'un Roi viendra la réveiller. 

Immédiatement le Roi interdit de filer au fuseau ou d'en posséder sous peine de mort. Il espérait ainsi protéger sa fille.

Quelques années passèrent et la princesse devint une belle jeune fille, un jour elle alla de chambre en chambre et arriva en haut d'un des donjons, où vivait une vieille femme retirée depuis des années. La vieille tissait et la jeune fille voulu l'aider, elle prit un fuseau (la dame n'avait pas su qu'il était interdit d'utiliser des fuseau) et arriva ce qui devait arriver, la princesse se planta le fuseau dans la main et tomba inconsciente comme morte.

Le Roi se souvint alors de la prédiction des fées et fit installer la princesse sur un somptueux lit doré dans une des pièces du palais. Elle n'était pas morte car on pouvait voir qu'elle respirait, preuve qu'elle dormait seulement. La princesse était toujours aussi belle.

 Le roi ordonnât de la laisser dormir jusqu'à ce que son heure de réveil soit venu. La fée qui avait réussi à atténuer le charme fut prévenu des mésaventures qui venait d'arriver et accourra au palais. Elle décida en un tour de baguette que puisque la princesse dormirait cent ans et que lorsqu'elle se réveillerait elle ne reconnaîtrait personne et pour éviter les curieux, il valait mieux que tout le royaume en fait autant. Alors elle fit dormir tout le monde du royaume, les valets, les servantes, les soldats, les écuyers, les cuisiniers, .... le petit chien de la princesse. Pour que le palais ne soit pas piller pendant les cent ans a venir, elle décida de mettre de grands arbres et des ronces partout, personne ne s'y aventurerait de la sorte. 

Mais un jour, un prince d'un royaume voisin partit à la chasse avec quelques personnes aperçu les tours du château et demanda ce qu'il y avait là bas. Certains lui dire qu'il y avait un ogre mangeur d'enfants, d'autres un royaume maudit avec des sorciers qui s'entraînaient, puis un vieille homme dit qu'il avait su par son père il y a bien 50 ans qu'une belle jeune fille y était endormit pour 100 ans et qu'elle serait réveillée par le fils d'un roi. Alors il y alla et découvrit la princesse qui dormait. Comme cela faisait 100 ans, elle se réveilla lorsque le prince s'agenouilla près du lit. Tout le palais se réveilla et se remit à vivre comme il y a 100 ans. Le prince et la princesse, ne se quittèrent pas et se marièrent, le soir même. 

 

J'ai beaucoup aimé ce conte dont je ne connaissait pas la suite car dans le conte de Perrault, il ne s'arrête pas au réveil de la princesse, il se poursuit. Je connaissait que la version de Disney®, le célèbre dessin animé. Je suis ravie d'avoir pu lire ce conte que je connaissait assez mal. Je vais donc vous résumer la suite du conte de Charles Perrault qui est moins connu je pense.

 Le prince et la princesse se marièrent et eurent deux enfants, une petite fille, Aurore et un petit garçon, Jour. Le prince n'avait rien dit de tout cela à ses parents. Mais la belle mère se doutait de quelque chose et était très méchante, on pensait même qu'elle était une ogresse mangeuse d'enfants. Le Roi mourut et le prince devient alors le chef du royaume et annonça publiquement son mariage avec la princesse et alla la chercher dans son palais. Cependant, la Reine mère n'approuvait pas du tout. Et lorsque son fils du partir à la guerre, elle décida d'en profiter pour se débarrasser de la princesse devenue Reine et de ces enfants. La Reine mère fit partir la Reine sa belle fille et ses enfants dans une maison de campagne retirée, en espérant être plus tranquille pour pouvoir mettre son plan à exécution. Quelques jours plus tard, elle rendit visite à sa belle fille et demanda au maître d'hôtel de lui faire Aurore à la sauce Robert. Le maître d'hôtel alla chercher la petite fille de 4 ans et la trouva en train de jouer et ne put la tuer. Alors il alla emmener la petite fille chez sa femme pour la cacher et tua à la place un chevreau. La Reine mère ogresse trouva le met délicieux. Elle revint quelques jours après et demanda de lui préparer le petit Jour à la même sauce que sa soeur. Le maître d'hôtel prit l'enfant amena chez lui et tua un agneau qu'il prépara à la Reine mère. Celle-ci revint le lendemain et voulut manger cette fois la Reine, le maître d'hôtel se demandait par quel animal il pourrait cette fois remplacer le belle Reine à la peau claire. Au début, il était bien décidé à tuer la Reine puis attendrit par les mots de celle-ci il lui dévoila tout. Et alla tuer une jeune biche pour la servir la Reine mère.

Peu de temps après, la Reine mère s'aperçut qu'elle avait été trompé par la maître d'hôtel et tenta un autre piège dès le lendemain. Elle fit installer une grande cuve dans la cour du palais et la remplit de couleuvres, serpents, vipères ... pour y jeter la Reine et ses deux enfants mais son fils revint de la guerre. Il se redit compte de la méchanceté de sa mère et celle-ci se tua à la place.

La moralité du conte est qu':

" Attendre quelque temps pour avoir un Epoux,

Riche, bien fait, galant et doux,

La chose est assez naturelle,

Mais l'attendre 100 ans, et toujours en dormant,

On ne trouve plus de femelle,

Qui dormît si tranquillement. 

La Fable semble encor vouloir nous faire entendre,

Que souvent de l'Hymen les agrébles noeuds, 

Pour être différés, n'en sont pas moins heureux,

Etqu'on ne perd rien pour attendre;

Mais le sexe avec tant d'ardeur, 

Aspire à la foi conjugale,

Que je n'ai pas la force ni le coeur,

De lui prêcher cette morale."

 

Note: 9/10

Tag(s) : #Auteurs P ...

Partager cet article

Repost 0